Devenir interprète

Il est généralement admis que, pour devenir interprète, il faut maîtriser les deux langues de travail. Ensuite, les techniques d’interprétation sont apprises et pratiquées. Pour être interprète en langue des signes, il faut connaître le français et la LSQ pour les interprètes francophones, et l’anglais et l’ASL pour les interprètes anglophones. Il est également essentiel d’avoir un intérêt marqué pour la communication avec les personnes sourdes ou malentendantes et avoir une grande capacité d’adaptation. Apprendre une langue des signes demande un grand investissement de temps et une implication auprès de la communauté sourde. De plus, un futur interprète doit être en mesure de bien comprendre ce qu’est la culture sourde, car il agit également comme médiateur culturel, c’est-à-dire qu’il rend explicites les codes implicites de chacune des cultures. Finalement, il doit connaître le rôle spécifique de l’interprète qui, contrairement à la croyance populaire, ne consiste pas à agir à titre d’aide pour la personne sourde ou malentendante. En effet, l’interprète en langue des signes, à l’instar des autres interprètes en langues orales, « traduit » le message (avec tous ses éléments inhérents) d’une langue vers une autre.

Pour être interprète au CCSI, il faut être à l’aise d’évoluer dans le milieu académique postsecondaire (Cégeps et universités), avoir une curiosité intellectuelle, démontrer un intérêt pour les disciplines académiques (par exemple : philosophie, mathématiques, politique, linguistique, arts, etc.) et faire preuve d’ouverture d’esprit.

Voici des programmes qui vous aideront dans votre cheminement pour devenir interprète.

Attestation d’études collégiales (AEC) en Communication et études sourdes, Cégep du Vieux Montréal

Dans ce programme, vous apprendrez à maîtriser la langue des signes québécoise, à développer des stratégies de communication avec l’ensemble des personnes sourdes et malentendantes, à connaître l’histoire et la culture des Sourds au Québec et dans le monde, à comprendre les aspects psychosociaux liés à la surdité et vous aurez l’occasion de vous impliquer dans ce milieu.

Ce programme vous permettra d’acquérir les préalables à un programme de formation en interprétation. Plusieurs personnes s’inscrivent à ce programme afin de travailler avec les personnes sourdes et malentendantes de manière plus générale. Il s’agit toutefois du seul programme où l’on peut apprendre la LSQ de manière intensive, sur une seule année, par des cours crédités qui donnent accès aux prêts et bourses.

Le programme est offert à temps plein, de jour, sur deux sessions de 15 semaines, de septembre à mai de chaque année. Il est constitué de 12 cours qui représentent 630 heures en classe. Il est également possible de suivre le programme à temps partiel.

Pour plus d’informations sur ce programme, visitez la page du programme Communication et études sourdes.

Certificat en interprétation visuelle, Université du Québec à Montréal

Dans ce programme, vous apprendrez les techniques d’interprétation, à connaître le rôle de l’interprète et les règles déontologiques qui régissent la profession, ainsi que des aspects linguistiques et métalinguistiques de la LSQ. Vous aurez l’occasion de pratiquer l’interprétation par le biais d’ateliers pratiques avec des participants sourds et entendants.

Le certificat n’offre pas des cours de LSQ. Afin d’être admis, vous devez déjà la maîtriser. Les étudiants inscrits à ce programme ont généralement appris la LSQ dans le programme d’AEC en Communication et études sourdes du cégep du Vieux Montréal, par des cours offerts dans divers institutions et organismes ou en ayant des amis ou des membres de leur famille qui communiquent en LSQ.

Le programme se donne uniquement à temps partiel. Il est possible de compléter le programme en deux ans. L’étudiant doit réussir 10 cours pour un total de 30 crédits, répartis sur 6 sessions (trois sessions par année, incluant les sessions intensives d’été).

Pour plus d’informations sur ce programme, visitez la page du Certificat en interprétation visuelle.

Programmes en interprétation anglais-ASL

Il n’existe aucun programme spécifique à l’interprétation anglais-ASL au Québec. Toutefois, il en existe plusieurs au Canada. Pour plus d’informations, visitez le site de l’Association of Visual Language Interpreters of Canada.